Séance inaugurale - Discours - DIALOGUE & DEMOCRATIE SUISSE

Dialogue & Démocratie Suisse
Aller au contenu

Menu principal :

Séance inaugurale - Discours

Débats
Discours du Président de D&DS

Discours de bienvenue du Président de D&DS

Monsieur le Député maire de Divonne-les-Bains, cher Monsieur Etienne Blanc
Monsieur le Président du conseil d'état du canton de Genève, cher Monsieur Haegi,  
Mesdames et Messieurs les représentants des autorités régionales, cantonales et municipales de France et de Suisse,
Monsieur le président de Dialogue & Démocratie Française, cher Pierre,  
Monsieur le président du Groupement des Frontaliers Transeuropéens, cher Monsieur Charrat,
Mesdames et Messieurs les membres de Dialogue et Démocratie Suisse,  Mesdames et Messieurs, amis et amies de la Suisse et de la France et de la région franco Valdo Genevoise

Je suis extrêmement heureux ce soir d'ouvrir la séance inaugurale du club de réflexion politique et philosophique pour la démocratie Dialogue & Démocratie Suisse devant une assemblée aussi nombreuse.

Je  remercie tout d'abord Monsieur le Député maire de Divonne-les-Bains Etienne Blanc, Président de l'ARC et en mission parlementaire consacré aux questions transfrontalières pour son accueil et son hospitalité. Je tiens à remercier également tous les intervenants qui ont accepté notre invitation pour débattre d'un thème qui nous touche tous très directement depuis très longtemps et que nous avons intitulé : la frontière, un atout ou un écueil pour le bien vivre ensemble dans la région Franco Valdo Genevoise.

Quelques mots si vous le voulez bien sur notre association.

Dialogue & Démocratie Suisse est un club de réflexion politique et philosophique pour la démocratie créé à Genève selon l'article 60 du code civil suisse. Il est indépendant des partis politiques, travaillant par le dialogue dans un esprit d'ouverture et de tolérance, au rapprochement des hommes, pour une meilleure compréhension mutuelle dans le respect des opinions et des croyances de chacun. Il travaille sur le long terme et se veut le gardien des valeurs démocratiques

Son but est de

-   De proposer des solutions concrètes aux problèmes sociétaux des hommes et des femmes d'aujourd'hui et les proposer aux institutions politiques
-   D'être disponible pour toutes les demandes de consultations des organes politiques
-   De communiquer nos réflexions à toutes celles  et ceux qui le demandent

Notre objectif à long terme est de :

-   Promouvoir et défendre la démocratie et le dialogue  
-   Lutter contre la tyrannie sous toutes ses formes
-   Enrichir d'une façon générale par l'éthique la politique de la cité

Les organes de travail de notre club sont les Commissions thématiques qui traiteront de l'éducation, des institutions, du développement durable, du tourisme, des outils et moyens de promotion du dialogue et de la démocratie, de la santé, de l'économie et de la finance, du social, du logement, de la jeunesse, de l'Europe, de  la justice, relations transfrontalières, etc.. La liste n'étant bien sûr pas exhaustive.

Les membres de notre club vont travailler dans le respect mutuel,  l'écoute de l'autre et une dialectique bienveillante au service des causes et d'une recherche consensuelle des problèmes.

Ce Club né en Suisse s'est profondément inspiré de Dialogue & Démocratie Française, dont Pierre Chastanier son Président est parmi nous et que je salue très chaleureusement.  D'une certaine manière la naissance de notre association est un exemple de coopération transfrontalière puisque nos deux associations sont distinctes par les lois françaises et suisses qui régissent le droit des associations mais unis par l'esprit et l'éthique qui sont universel et qui transcendent les intérêts particuliers.  Cette coopération est pour nous essentiel puisque l'objectif commun est de remettre l'homme au centre du débat et de redonner au mot politique sa noble origine qui est l'art et la manière de gouverner la cité. Notre club ne fera pas de politique partisane et ne donnera pas de mot d'ordre mais au contraire apportera le fruit de ses études d'une façon désintéressée à tous les organes politiques de la cité à la fois pour servir la politique mais aussi dans l'espoir que les citoyens respectent leurs élus en pratiquant une dialectique constructive au service de l'intérêt général.   

Le thème que D&DS a choisi ce soir pour sa séance inaugurale est la frontière franco Valdo genevoise.  Pourquoi me direz-vous un tel thème ? Tout d'abord, parce qu'elle délimite par sa nature deux pays étroitement liés par une histoire commune et un destin à partager.  Maître Marti nous en parlera tout à l'heure.  Mais aussi parce qu'elle traduit dans la réalité l'extraordinaire possibilité de construire ensemble si nous regardons en priorité ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise. La frontière reste un lieu de séparation, mais pas un lieu de division comme beaucoup aime à le dire. Elle peut devenir un dénominateur commun sur lequel pourra se construire un intérêt bien entendu.
Jadis, les frontières étaient délimitées par la topographie des terrains séparant les pays, ainsi que par les cours d'eau.

Mais la nature de notre région semble avoir toujours fait en sorte de transgresser l'arbitraire des hommes. C'est ainsi que le Rhône né dans les Alpes suisses, traverse tout le lac Léman, d'est en ouest, sur 70 km, pour se lancer, à Genève, vers son destin Méditerranéen. Ou, plus ironique encore, l'Arve, qui vient de Haute Savoie et traverse quelques kilomètres de Suisse, pour retourner  en France, via le Rhône.
Ainsi ces cours d'eau communs pourraient symboliser l'osmose qui existe depuis des siècles entre la Suisse Romande et la France voisine.

Les frontières ont présenté un réel avantage en période de  belligérance. Ou lorsqu'il s'agissait de préserver l'économie nationale.  Survivances d'un passé aujourd'hui révolu, les frontières séparant la France et la Suisse Romande tendent à n'être que virtuelles. Elles n'ont guère plus d'importance que celles qui délimitent les Cantons. Certes, il demeure des obligations crées par les Administrations respectives. Ainsi que les " tracassins " que suscitent certains hommes publics, Mais, de multiples possibilités de collaboration animent les adhérents de " Dialogue et Démocratie Suisse". Ces travaux ne démarrent pas ex nihilo. L'osmose agit déjà depuis longtemps. Il n'est pour s'en convaincre que d'évoquer le retentissement récent des travaux scientifiques que des savants effectuent à l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) dont le tunnel Large Hadron Collider, serpente dans le sous-sol des deux pays.

Je vous remercie de votre attention. Je donne maintenant la parole à M Pierre Chastanier, Président de Dialogue & Démocratie Française venu spécialement de Paris honorer par sa présence notre débat d'aujourd'hui.

André Moser, Président de D&DS


Séance inaugurale de D&DS à Divonne-les-Bains
le 23 avril 2010

Thème:

La frontière, un atout ou un écueil pour le bien vivre ensemble dans la région Franco Valdo Genevoise


Le programme  Le discours du Président de D&DS  Le discours d'Alain Marti, histoire juridique de la frontière  Les photos  Les vidéos


Retourner au contenu | Retourner au menu