Mandat N° 1 - Introduction - DIALOGUE & DEMOCRATIE SUISSE

Dialogue & Démocratie Suisse
Aller au contenu

Menu principal :

Mandat N° 1 - Introduction

Ateliers > Ethique et institution

Commission Ethique / Institution / Mandat N° 1

Introduction

La civilisation humaine connaît des mutations profondes et les sociétés de notre temps doivent parcourir des chemins qui n’ont jamais été explorés au cours de l’histoire. Afin de se doter des moyens de gouverner avec sagesse et efficacité nous devons connaître et comprendre ce que sont les caractéristiques essentielles de cette nouvelle civilisation scientifique qui nous est aujourd’hui dévolue et sur laquelle reposent désormais nos destinées ; nous devons savoir pourquoi et comment elle nous ouvre des perspectives illimitées, et pourquoi elle nous confronte à des défis inhabituels, comme celui d’altérer nos chances mêmes de survivre sur cette planète.

La loi fondamentale que doivent se choisir les peuples européens doit être aussi simple et courte que possible. Elle doit être une règle du jeu démocratique donnant toutes les garanties que les citoyens exercent effectivement leur souveraineté en Europe. Mais la loi fondamentale ne doit en aucun cas se présenter comme un catalogue d’intentions politiques, aussi bonnes qu’elles puissent paraître à ses rédacteurs, car elle aurait pour effet de fermer le débat public et de restreindre la liberté des citoyens d’Europe à choisir leur destin. Elle ne doit pas dresser un catalogue d’intentions et de projets politiques, pas plus qu’elle ne peut décrire un programme de gouvernement, elle est nécessairement au-dessus des partis et des intérêts particuliers, puisqu’elle doit déterminer les conditions de leurs affrontements pacifiques.


Par conséquent, la loi fondamentale, ne peut être ni libérale, ni sociale, elle doit laisser toutes les options ouvertes aux débats d’idées, à défaut de quoi, elle ne serait plus vraiment une loi fondamentale.

Retourner au contenu | Retourner au menu